Reprenons la main sur notre vie digitale

Christophe Guionet- CEO- Novathings

Alors que depuis des années, les données des internautes sont convoitées par les entreprises et sont devenues pour elles un enjeu économique majeur, il est grand temps de reprendre la main dessus. Au niveau technologique tout d’abord en faisant le choix de la mixité du NAS et du Cloud et au niveau institutionnel via la constitution d’un “think tank” français et européen autour des problématiques de “Privacy”.

Si, durant des années, les géants du web ont enregistré et analysé notre vie digitale à l’insu de notre plein gré, ces pratiques, souvent douteuses, sont d’autant plus scandaleuses qu’ils s’avèrent incapables de protéger nos données personnelles. En matière de piratage, les affaires sont légion. Dernière en date, le piratage de 87 millions de comptes Facebook par “Cambridge Analytica”. Vingt-cinq ans après l’arrivée d’internet, jamais la crise de confiance des internautes n’a été aussi grande.

Aussi consciente de l’importance de protéger les données, l’Europe a adopté, en 2016, un règlement sur la protection et la confidentialité des données personnelles qui entrera en vigueur en France le 25 mai 2018. Mais ce nouveau cadre sera-t-il suffisant ? Peut-on aller plus loin avec des technologies permettant d’assurer une protection optimale ?

Associer NAS et Cloud pour une protection maximale des données

Aujourd’hui, les technologies hardware et software nous permettent de garder la main sur nos données personnelles en les stockant à la maison ou au bureau, tout en offrant une expérience utilisateur comparable à celle des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft)

Au niveau hardware, les disques durs connectés (NAS) proposent des configurations très performantes à des prix tout à fait abordables pour le grand public ou les TPE/PME. Au niveau des applications, les technologies web embarquées répondent parfaitement aux exigences de rapidité et confort d’utilisation, tout en garantissant un bon niveau de sécurité.

Pour autant, le Cloud et l’utilisation d’internet demeurent un axe important dans la mise en oeuvre d’une vraie stratégie de sécurisation des données pour plusieurs raisons. Tout d’abord grâce aux mécanismes de duplication des données dans des silos de stockage “froids” qui permettent d’apporter une réponse pour la pérennité des données chiffrées sur le long terme.

Ensuite, grâce aux relais des systèmes d’informations, permettant de sécuriser les accès et les échanges de données de façon distante, grâce à l’utilisation de VPN ou de mécanismes sécurisés pour les authentifications des utilisateurs et des objets connectés.

Une bonne stratégie de sécurisation et de protection des données personnelles peut donc reposer sur une alliance entre ces deux mondes, le NAS, d’un côté pour le stockage localisé et sécurisé, allié de l’autre côté à la puissance du Cloud pour les accès nomades et la redondance géographique.

Un Think Tank européen pour réfléchir au-delà du RGPD

Si le RGPD encadre de façon plus drastique la gestion et l’utilisation des données personnelles, il serait néanmoins souhaitable de constituer un “think tank” au niveau français et européen, regroupant des startups, des PME, de grands comptes, des associations, des influenceurs, des organismes publics, autour de la problématique de la “Privacy”. Une façon pour la France de s’imposer sur l’échiquier international de la protection et de la confidentialité des données personnelles.

2018-12-04T15:13:26+00:00